Saint Jean de la Porte

Aire géographique :

Département : Savoie
Secteur : Combe de Savoie
Commune : Saint Jean de la Porte

Cépages

Mondeuse

Conservation & dégustation

Humidité : 70%
Garde : de 2 ans à 6 ans en moyenne voir +
Température de service : 17°C

Statistiques

Statistique Surfaces en hectares : 16
Statistique Volumes en hectolitres : 791

Histoire et évolution du vignoble

Comme ses voisins, d’Arbin et de Montmélian, la dénominaion géographique St Jean de la Porte, est apprécié dès le XIème siècle. Au XIIIème et XIVème siècle, ces vins ont eu le privilège d’être le breuvage des évêques et comtes de Savoie à Chambéry comme à Turin. Jamais démentis dans les siècles suivants, ils étaient les vins les plus chers sur la place du marché chambérien, ils étaient qualifiés « d’excellents pour les tables de qualités fines ».
De la révolution de 1789 jusqu’au milieu du siècle, le vignoble de St Jean de la Porte s’étendait sur l’ensemble du coteau, même aux endroits les plus abrupts mais exposés sud et abrités du vent. Au XVIIIème siècle, le vignoble appartenait à quelques propriétaires extérieurs à la commune tels que les Hospices de Chambéry.
En 1807, le préfet VerBboeilh consacre la primauté de St Jean de la Porte en déclarant que « la partie supérieure de cette commune est couverte de ses meilleurs vignobles ». Et, trente ans plus tard, le même vin est encore cité en haut lieu Chambérien comme « le plus exquis de la Savoie ».
En 1973, le cru Mondeuse de St Jean de la Porte est officialisé. En 1988, grâce à la relance entreprit par la cave de Cruet, le cru St Jean de la Porte progresse en quantité . Après plusieurs reconnaissances au fil des années, la taille du vignoble s’agrandit tout en gardant sa notoriété.
(Source St Jean de la Porte.fr)

Terroirs

La commune de Saint Jean de la Porte est située au milieu de la Combe de Savoie en rive droite de l’Isère, au pied du Massif des Bauges, elle bénéficie d’une position privilégiée en balcon sur la vallée, avec des vues remarquables sur les massifs du Grand-Arc, des Hurtières, de la Lauzière, des Sept-Laux et de Belledonne. Les coteaux sont propices à un vignoble de qualité, tandis que les cultures de maïs et de céréales occupent la plaine très fertile.

Accord mets et vins

Viandes en sauces, Gibiers à plumes, Gratin dauphinois, Filet de cannette aux cerises griottes

Goûts et saveurs

Vin rouge
Robe : pourpre à reflets de violet
Arômes : fruité, floraux, notes épicées, animales et fumées
En bouche : fraîche, tanins fins, belle amplitude aromatique

À visiter

Le PNR du Massif des Bauges, Château de Miolans à Saint-Pierre-d’Albiny, les Tours de Montmayeur, Musée Régional de la Vigne et du Vin à Montmélian

Les producteur de Monthoux

Recevez nos actualités, les programmes des événements et des contenus passionnants sur les vins de Savoie

Inscrivez-vous à la newsletter du CIVS

Vous pourrez vous dés inscrire à tout moment en 1 clic